accueil

galeries

nouvelles icônes

icônes disponibles

étapes création 

expositions

commandes

cours ateliers

conférences

réflexions

 liens

boutique

présentation personnelle

 contact

ICÔNES DE SCENES DE L'ENFANCE DU CHRIST

 

L'ANNONCIATION

 " Aujourd'hui notre salut commence et le mystère d'avant les siècles se manifeste. Le Fils de Dieu devient le Fils de la Vierge et Gabriel annonce la grâce. Clamons avec lui à la Mère de Dieu : " Réjouis-toi, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi ! ". (Tropaire, ton 4). 

 

 

 L'icône de l'Annonciation montre la rencontre entre l'ange Gabriel et la Vierge Marie, rapportée au début de l'Evangile de Luc, qui prélude à l'Incarnation du Christ.

En haut des deux images, au-dessus de Marie, on peut voir un " segment de ciel " avec des traits lumineux d'où se détachent une petite colombe précédée de trois pointes blanches : c'est un rappel de la présence de la Trinité à l'œuvre dans ce grand mystère de l'Incarnation. Le Père envoie l'Esprit qui couvre Marie de son ombre pour que le Fils prenne chair en elle.

Sur la première icône, le voile rouge tendu sur des éléments architecturaux est un signe conventionnel pour indiquer que la scène se passe dans un intérieur.

Sur la seconde, Marie est en train de filer de la laine pourpre. Il s'agit d'une anecdote rapportée par le Protévangile de Jacques, un évangile apocryphe : Marie était en train de filer le voile du Temple au moment de l'Annonciation, ce même voile qui se déchira en deux au moment de la mort du Christ, et donc symbole de sa chair. Ce qu'elle est en train de faire de ses mains est sur le point de se réaliser en elle…

 

LA NATIVITE

"La Vierge aujourd'hui met au monde l'Eternel, et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. Les anges et les pasteurs le louent et les mages avec l'étoile s'avancent, car tu es mé pour nous petit enfant, Dieu eternel." (kondakion de Romain le Mélode)  

 

L'icône concentre tous les événements rapportés par les Evangiles de Matthieu et de Luc lors de la naissance du Fils de Dieu. Au centre Marie est allongée sur un grand coussin rouge, et Jésus, emmailloté de bandelettes, est couché dans la mangeoire au centre d'une sombre grotte : la naissance est déjà annonciatrice de la mort. Dans la partie supérieure, un groupe d'anges chante les louanges de Dieu alors qu'un autre des leurs informe les bergers. Les mages sont déjà là, guidés par l'étoile. Dans la partie inférieure, deux scènes sont traditionnellement représentées : Joseph, nettement séparé du groupe central pour bien signifier qu'il n'est pas responsable de cette naissance, est dans une attitude dubitative. Un berger (le Tentateur ?) est parfois en conversation avec lui. A droite, deux femmes préparent le bain de l'enfant. Davantage qu'un emprunt à un évangile apocryphe (le Protévangile de Jacques), il faut y voir une insistance sur la réalité de l'Incarnation, et donc la nécessité de donner tous les soins habituels à l'enfant nouveau-né. 

 

L'ADORATION DES MAGES

 

LA PRESENTATION AU TEMPLE

 

LE RECOUVREMENT AU TEMPLE