27 juin

(5 références)

 

  Ste Jeanne la Myrrophore (1er siècle)

icône contemporaine

Elle était la femme de l'intendant du roi Hérode. Guérie par le Seigneur (Luc 8. 3), elle le servit durant sa vie publique et se rendit au matin de Pâques avec Marie Madeleine et Marie, mère de Jacques, pour embaumer le corps du Christ. Perplexes, elles reçurent le message des anges "Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ?" Nul doute qu'elle continua de servir le Vivant jusqu'à le rencontrer dans le Royaume.

 

St Samson l'Hospitalier (VIème siècle)

icône contemporaine

Samson était né à Rome d'une famille noble, de rang impérial. Il fait ses études de médecine et, au lieu de faire carrière, soigne gratuitement les pauvres. Après la mort de ses parents, il largue les amarres : il affranchit ses esclaves, vend tous ses biens, distribue l'argent aux pauvres et part, sans un sou, pour Constantinople. Là, il continue à soigner gratuitement les indigents. En 532, lors d'une émeute, un incendie ravage son logis : il en sort miraculeusement indemne. Sa vertu parvient aux oreilles du patriarche de Constantinople qui le persuade de devenir prêtre. Il a 30 ans. Le prêtre-médecin poursuit son sacerdoce auprès des malades sans ressources. Voilà l'empereur Justinien gravement malade. Samson lui apparaît en songe et l'empereur le mande près de lui. Bien entendu, il guérit aussitôt. En récompense, Samson demande et obtient la construction d'un hospice pour les pauvres et pour les malades, qui fonctionnera longtemps à Constantinople sous le vocable de Saint-Samson. Les médecins byzantins le reconnaissent comme leur patron.

Ste Angadrême (VIIème siècle)

Angadrême, originaire de Thérouanne, appartenait à la famille des comtes de Boulogne (Pas-de-Calais). Voyant un de ses cousins, Lambert, se consacrer à la vie monastique en l’Abbaye de Fontenelle, elle fit en secret le vœu de virginité. Son père, accédant à son désir, lui fit construire un monastère, tout près de l’oratoire de Saint-Evroult.
La date du 27 juin, retenue pour sa fête, rappelle la procession instituée par Louis XI en reconnaissance de la protection de sainte Angadrême, quand Beauvais fut assiégée en 1472."

Sainte Angadrême est patronne principale de Beauvais, patronne secondaire du diocèse de Beauvais-Noyon-Senlis

St Ariald (+ 1066)

Diacre célébré à Milan dont il est originaire.
Il vint étudier à l'Université de Paris et, de retour dans son pays, il fut chargé par le pape Etienne IX de réformer le clergé. Son archevêque mécontent ameuta les fidèles contre lui et ses émissaires le blessèrent alors que saint Ariald se rendait à Rome.
Mutilé et tué, il fut jeté dans le lac Majeur, où il ne fut retrouvé que dix mois plus tard.

Bse Marguerite Bays (+1879)

icône 25 x 20 cm (1996)

Cette récente bienheureuse laïque suisse, qui a vécu dans la région de Siviriez (Fribourg, Suisse) au XIXème siècle, a suivi le Christ souffrant. Tout en exerçant le métier de couturière à domicile, elle mit tout son coeur à se rendre utile de toute manière à son prochain.

L'icône rappelle sa grande piété mariale. Dans le " segment de ciel ", La Mère de Dieu est représentée sous les traits d'une statue devant laquelle Marguerite aimait venir prier.

jour précédent jour suivant