24 juin

(4 références)

 

Nativité de St Jean le Précurseur

icône russe, école de Novgorod, XVIème siècle

St Jean est considéré comme le dernier des prophètes de l'Ancien Testament. Cousin du Christ, il est de six mois son aîné. Prêchant un baptême de pénitence dans le jourdain, il voit venir à lui Jésus, qu'il désigne à ses disciples qui vont se mettre à sa suite, comme "l'Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde". Il mourra décapité dans la prison d'Hérode, au début de la prédication du Christ. Il le précède donc par sa naissance et sa mort, préparant ses chemins, ce qui lui vaut ce surnom de "précurseur", préféré par les Orthodoxes à celui du "Baptiste" qui le désigne en Occident.

 

Sts Agoard et Aglebert (Vème siècle)

Agoard et Aglebert habitaient Créteil. Deux missionnaires venus de Sens et allant vers Lutèce s'y arrêtèrent, surpris par la consonnance du patronyme ("Cristolium") avec le nom de Celui dont ils prêchaient le message. Ils virent un temple où la population s'apprêtait à offrir un sacrifice à ses dieux, et prêchèrent à la foule assemblée la Parole du Dieu unique. Deux notables, Agoard et Aglebert demandèrent à être baptisés avec leur famille et, animés de zèle, ils renversèrent les statues du temple. Le préfet Agrippinus l'appris, et un juge fut envoyé qui les fit comparaître et les exhorta à sacrifier aux dieux romains. Les Sts Agoard et Anglebert refusèrent et furent condamnés à périr par le glaive.

St Gohard (+843)

Evêque de Nantes, il fut massacré avec beaucoup d'habitants de la ville, lors de l'invasion des Normands qui avaient remonté la Loire.
Alors qu’il célébrait les saints mystères avec son peuple dans la cathédrale et qu’il chantait “Élevons notre coeur”, il fut transpercé de flèches par les Normands impies et succomba avec un grand nombre de ses fidèles.

 

jour précédent jour suivant