15 juin

(6 références)

 

St prophète Amos (VIIIème siècle av J.C.)

Enluminure, Constantinople

Il n'était qu'un simple bouvier et cultivateur de sycomores quand Dieu vint le chercher dans son village de Téquoa à quelques kilomètres de Bethléem. Il rappela aux riches leur devoir de respecter les pauvres et il annonça la chûte du royaume. Le livre d'Amos nous rappelle le message que Dieu lui avait demander de transmettre.

 

 

  St Vite ou Guy (+303)

icône contemporaine

St Vite (en latin Vitus) ou St Guy, St Guido, selon les pays, originaire de Sicile, témoigna de sa foi au Christ comme martyr, vers 303, à Rome, sous l'empereur Dioclétien. Fils d’un sénateur sicilien païen, il se convertit au christianisme à l’âge de 12 ans sous l’influence de son tuteur St Modeste et de son épouse Ste Crescence. Les trois furent emprisonnés par son père, puis miraculeusement libérés par les anges. De nouveau emprisonné sous la persécution de Dioclétien, il est torturé puis jeté en pâture aux fauves du cirque qui l’épargnent et il acheve son martyre dans l’huile bouillante. Il est l’un des Quatorze Saints Auxiliateurs, particulièrement vénérés en Allemagne et réputés pour leur grande efficacité. St Guy est le patron des acteurs, des danseurs, de la République Tchèque et de l’Allemagne. Il est invoqué pour être préservé des attaques de bêtes sauvages, pour ne pas être mordu par un chien ou par un serpent, pour être préservé de la foudre et pour ne pas se réveiller en retard le matin. On demande son aide pour guérir l’épilepsie et la chorée de Huntington, aussi appelée ‘Danse de St Guy’.

  St Bernard de Menthon (1008-1081)

vitrail contemporain

Né au château de Menthon, sur les bords du lac d'Annecy, il entra chez les chanoines réguliers et fut ordonné prêtre. Il fut quarante ans vicaire-général de l'évêque d'Aoste, visitant par monts et par vaux toutes les paroisses alpines, prenant un soin tout particulier des pèlerins et voyageurs qu'il rencontrait. Pour eux, il construisit les hospices du Grand et du Petit Saint Bernard et il fonda une congrégation pour les desservir, lui donnant la Règle de Saint Augustin qu'ils observent encore. Il est le saint patron des montagnards et des alpinistes.

 

St Lazare de Serbie (+1389)

 

Il fut admis à la cour du tsar Douchan, dans son palais de Skopjé. Sa probité et sa piété lui acquirent le respect de tous. Il épousa une parente du tsar, Ste Militsa, dont il eut huit enfants. Il assura la succession princière et toute son action fut de rassembler les Serbes divisés, en vue de lutter contre les Turcs, ainsi que de renouer la communion entre l'Eglise serbe et le patriarche de Constantinople. Il érigea de nombreux monastères dont celui de Ravanitsa. Il périt dans la bataille du Kosovo contre les Turcs.

 

  Ste Germaine (1579-1601)

Elle était née scrofuleuse, laide et difforme. Sa mère mourut quelque temps après sa naissance et son père n'avait qu'aversion pour elle. Il se remaria et la belle-mère la haïssait. Ils l'obligèrent à coucher sous l'escalier sur des sarments, lui donnant le minimum de nourriture et lui faisant défense d'adresser la parole aux enfants de sa belle-mère. Il en fut ainsi de l'âge de neuf ans jusqu'à celui de vingt-deux ans où elle mourut. Elle passait son temps avec les bêtes, aux champs. Ne sachant pas lire, elle récitait son chapelet. Mais tous les matins, elle entendait la sainte Messe laissant son troupeau qui jamais ne causa de dégâts chez les voisins, restant dans les limites qu'elle lui marquait avant de partir. Elle parlait avec Dieu et cela était pour elle toute joie. Un matin son père la trouva morte sous l'escalier et, à partir de ce moment, les miracles ne cessèrent d'authentifier sa sainteté. Elle fut canonisée en 1867.

  Evelyn UnderHill (1875-1941)

Elle naquit dans une famille aisée, et put suivre tout le cours de ses études universitaires au King's College de Londres, et compléter son instruction personnelle par des voyages à travers le monde. Sa rencontre avec le baron von Hügel, père spirituel de toute une génération d'anglicans, fut determinante pour sa vie spirituelle. Sous sa conduite, Evelyn apprit l'importance de rester fidèle à sa tradition religieuse, tout en étant nourrie de contacts avec les autres confessions chrétienne. Elle épousa un ami d'enfance, Stuart Moore, et se dévoua avec passion à un ministère de prédication et de maternité spirituelle totalement inhabituel pour une femme dans l'Eglise anglaise du début du siècle dernier. Ses écrits d'une grande qualité humaine et spirituelle, insistent sur l'importance de la vie intérieure et mystique dans la vie de tout chrétien.

jour précédent jour suivant