27 janvier

(5 références)

 

  St Julien du Mans (+250)

icône contemporaine

Fils d'une puissante famille de la noblesse romaine, après avoir été admis à l’épiscopat, il est chargé de se rendre dans les Gaules afin d’évangéliser la région habitée par les Cénomans. Accompagné d’un prêtre et d’un diacre (Thuribe et Pavace), il s’installe dans la ville du Mans, dont il devient le premier évêque. Au cours de son épiscopat, il parvient à évangéliser une grande partie de la région et tente également de mettre fin aux pratiques druidiques. Vers la fin de sa vie, il abandonne sa charge au profit de Thuribe et se retire comme ermite dans un lieu qui correspond aujourd’hui au village de Saint-Marceau (Sarthe). De nombreux miracles sont attribués à St Julien, dont les reliques auraient été découvertes quelques siècles plus tard dans une église de la région de Saint-Victeur.

  Ste Dévote (+304)

 

Ste Dévote est une jeune chrétienne native de Corse, martyrisée sous les empereurs Dioclétien et Maximien, en l'an 304. Son corps fut dérobé de nuit, par des fidèles soucieux qu'il soit enterré dignement. Ils le déposèrent dans une barque pour être dirigé vers l'Afrique où se trouvait une importante communauté chrétienne. Cependant les vents contraires conduisirent l'esquif vers Monaco. Les restes de la sainte furent ensevelis, près du port, dans une grotte du vallon des Gaumates, où, plus tard, fut édifiée une chapelle dont les religieux de l'abbaye de Saint-Pons demeurèrent propriétaires jusqu'au XVIème siècle."

 

 Ste Nina ou Nino (IVème siècle) (=14 janvier calendrier julien)

icône contemporaine

 

Elle s'était réfugiée en Géorgie ou elle vivait une vie de pénitence. On l'avait surnommée Christina (d'ou son diminutif), du nom de la religion qu'elle pratiquait. Ayant guéri miraculeusement la reine, celle-ci se convertit suivie par le roi et tout son peuple.

Elle est donc vénérée en temps qu'"apôtre" de la Géorgie.

 

 

  St Sava (1169-1236)

icône contemporaine

 

Fils du roi serbe Etienne 1er Nemaja (qui finit sa vie saintement, sous l'habit monastique), il s'enfuit de la cour à 17 ans pour se rendre au Mont Athos, changeant son prénom de Ratsko en celui de Sava (ou Sabas). Il y fonda le monastère serbe de Kilandari, avant de revenir dans son pays sombré dans le chaos. Il plaça et affirmit son frère Etienne sur le trône et se mit lui-même à la tête de l'Eglise serbe. Il la rendit autonome et la régénéra complètement.

 

Ste Angèle Merici (1474-1540)

icône contemporaine

 

Originaire des environs de Brescia, elle se sentit appelée jeune à une vie consacrée, mais dans le monde. Elle gagne sa vie comme demoiselle de compagnie dans des familles de la bourgeoisie locale, vie de silence, d'ascèse et de prière. De nombreuses personnes viennent la consulter, tant elle est de bon conseil. Ce n'est que cinq ans avant sa mort, à la suite d'une vision, qu'elle fonde enfin un institut révolutionnaire pour l'époque, consacré à l'éducation des jeunes filles : la Compagnie de Sainte Ursule. Il est destiné à des femmes qui désirent vivre en vierges consacrées tout en vivant dans le monde. Ses filles n'auront ni costume particulier, ni voeux ni cloture. Mais c'était vraiment trop pour son temps, dès sa mort, les ursulines durent se plier aux mêmes règles que les autres ordres.

jour précédent jour suivant