26 janvier

(11 références)

 

Sts Tite et Timothée (1ers siècles)

icône contemporaine

icône contemporaine

Timothée, que Paul appelle "son vrai fils dans la foi" est né en Asie mineure d'un père grec et d'une mère juive. Converti lors de la première mission de saint Paul, il devient son disciple et son collaborateur fidèle. Pour le faire accepter des juifs et des judéo-chrétiens, Paul le fait circoncire. Timothée partagera la première captivité de Paul qui, lors de sa seconde captivité, le réclamera encore. Selon la tradition, saint Timothée serait mort évêque d'Ephèse.
Tite est un grec converti, mais non circoncis. C'est un diplomate habile à qui Paul confie des missions délicates, tout en lui demandant d'être ferme et catégorique. Il ramènera la paix dans la communauté de Corinthe et organisera les communautés naissantes de Crète. La tradition nous dit en effet qu'il meurt évêque de Cnossos en Crète.

Ste Paule (+ 404)

fresque contemporaine

 

Cette grande dame romaine avait épousé à dix-sept ans un mari qui la rendit heureuse et dont elle eut cinq enfants. Elle souffrit beaucoup quand elle le perdit. Alors elle décida de rejoindre Saint Jérôme en Palestine puisqu'elle l'avait connu à Rome. Elle distribua son héritage à ses enfants et partit avec une de ses filles, sainte Eustochium, dans l'un des monastères fondés par saint Jérôme à Bethléem. Elle assura à saint Jérôme deux biens précieux : une grande part de sa fortune pour continuer les travaux du monastère, une grande patience pour calmer ses colères.

 

  Sts Xénophon, Marie, Jean et Arcade (VIème siècle)

icône contemporaine 

 

Sénateur de Constantinople sous le règne de l’empereur Justinien, Xénophon fut un mari modèle et un père de famille attentif à l’éducation de ses enfants qu’il envoya étudier à Beyrouth au Liban. Il perdit de vue ses deux garçons à la suite d’un naufrage. Sauvés, ils se firent moines. C’est ainsi que lors d’un pèlerinage en Terre Sainte, Xénophon et son épouse Marie les retrouvèrent. Xénophon à son tour prit l’habit monastique et son épouse entra dans un couvent. L'Eglise unit dans la même sainteté, Xénophon le père, Marie, l'épouse et les deux enfants, Jean et Arcade.

 

Sts fondateurs de Citeaux (XIe-XIIe)

icône contemporaine

 

Il s'agit des St Robert de Molesme (+1110), St Albéric (+1109) et St Etienne Harding (+1134). Recherchant une vie monastique plus fervente que là où se trouvait, Robert de Molesme accompagné d'une vingtaine de moines, dont Alberic et Etienne Harding, s'établit à Citeaux. Ainsi naquit l'ordre cistercien en 1098. C'est St Bernard de Clairvaux qui grâce à son rayonnement permit ensuite son développement.

 

  St David de Géorgie (+ 1130)

icône contemporaine 

 

Il était roi d'Ibérie, c'est-à-dire la Géorgie intérieure et roi d'Abkhazie, région maritime qui connut très tôt des communautés chrétiennes. David multiplia les monastères qui furent des foyers culturels importants, conservant la tradition d'Antioche, multipliant les manuscrits, transmettant les Pères de langue syriaque. Saint David est l'un des plus grands rois de la Géorgie. Il mourut au monastère de Guelati qui renaît depuis quelques années après avoir été détruit durant l'occupation soviétique.

 

jour précédent jour suivant