20 janvier

(2 références)

 

St Sébastien (IIIème siècle)

icône grecque contemporaine

 

Il était officier de l'armée de Dioclétien, lorsqu'on découvrit qu'il était chrétien. Il fut alors attaché à un arbre et criblé de flêches. Mais il survécut, fut recueilli par Irène, une pieuse veuve qui le soigna. Mais revenant au devant de l'empereur, il fut finalement tué à coup de bâtons.

 

St Euthyme le Grand (376-473)

icône grecque contemporaine

À la mort de son père, Euthyme était bien jeune encore et son éducation fut confiée à l’évêque de la ville. Ce fut pour lui le moyen d’acquérir un solide sensus fidei, qu’il tira de l’écoute et de la méditation des Écritures, et qui l’accompagnera durant toute sa vie et en toute circonstance. Son amour pour la quiétude et sa résistance à l’égard de la carrière ecclésiastique, qui s’offrait pourtant à lui de toute évidence, le poussèrent à chercher la solitude en Palestine, où il se retira, désireux d’imiter la vie du Christ au désert.
Il rendit par sa vie un tel témoignage à la beauté de l’Évangile qu’il amena à la foi chrétienne un nombre remarquable d’habitants du désert, en grande partie des nomades de langue arabe. Il se forma ainsi autour d’Euthyme une laure, où accoururent des disciples venus même de régions très éloignées. Euthyme tint un rôle important dans le cours des événements de l’Église de son temps ; et ce fut également par son entremise que l’Église de Jérusalem accueillit le Concile de Chalcédoine. La vie monastique de la laure d’Euthyme, équilibrée, humaine, éloignée des excès et des excentricités où les moines d’alors se complaisaient souvent, servit à inspirer le typikon qu’élabora son disciple Sabas pour son propre monastère et qui sera le fondement des réglementations monastiques de type anachorétique dans toute la Palestine.

jour précédent jour suivant