19 janvier

(4 références)

 

  St Laumer (+594)

vitrail de Chartres

Fils d’un couple modeste des environs de Chartres (Eure-et-Loir). Travaillant comme berger, il occupe ses temps libres à suivre les enseignements du prêtre Chérimir et s’adonne avec ferveur à ses exercices de dévotion. Une fois admis au saccerdoce, il assume brièvement la charge d’économe du chapitre avant de partir dans le Perche, où il s’installe comme ermite au cœur d’une profonde forêt. Plusieurs disciples viennent bientôt se placer sous sa direction, et il fonde pour eux un monastère dont il devient l’abbé. Vers 575, il retourne dans la région de Chartres et y fonde le monastère de Corbion (renommé Moutier-au-Perche). Reconnu pour avoir opéré de nombreux miracles, il décède peu de temps après avoir été invité à rendre visite à l’évêque de Chartres.

  St Knud (1040-1086)

icône contemporaine

Fils naturel du roi Sven II Estridsson de Danemark, et petit neveu du roi Knud d'Angleterre, Knud IV monta sur le trône du Danemark, de Courlande et de Livonie (Lettonie), et il manifesta un zèle ardent pour la propagation de l'Evangile dans ces différents pays. Il mourut assassiné à la suite d'une révolte, alors qu'il participait à la célébration de l'Eucharistie en l'église Saint-Alban d'Odense. Comprenant qu'il était cerné et perdu, il communia, pardonna à ses ennemis et attendit la mort sans se défendre. Considéré comme le premier martyr du Danemark, Knud IV est le saint parton de ce pays.

 

  St Wulstan de Worcester (+ 1095)

Enluminure médiévale

Evêque de Worcester, les historiens anglais le tiennent pour une des grandes figures de son époque. Par son amour de la justice, par ses vertus et son courage, il s'était acquis l'admiration de tous. Il fonda beaucoup d'écoles, releva le niveau moral du clergé, contribua à l'abolition de l'esclavage. Il avait un certain goût de la liberté. Alors qu'il était abbé de son monastère, il autorisait les moines qui craignaient de s'enrhumer à garder les cheveux longs et non pas la tonsure. En hiver, lui-même portait un gilet en peau d'agneau, alors que les moines l'avaient en peau de chat. A un moine qui lui demandait pourquoi il se singularisait, il répondit : "On dit bien : agneau de Dieu, aie pitié de moi... et non pas chat de Dieu ...."

 

  St Marc d'Ephèse (+ 1444)

Il voulut se retirer comme moine à Nicomédie, mais, devant les menaces turques, il se replia sur la capitale. Il écrivit plusieurs traités dogmatiques qui refusaient l'union avec l'Eglise romaine. Il fut de la délégation grecque qui se rendit au concile de Ferrare. Mais les délégués byzantins y furent traités plus comme des prisonniers que comme des frères. Deux mondes s'affrontaient qui ne purent se comprendre sur le "Filioque", sur la doctrine du Purgatoire, sur l'épiclèse consécratoire. Lorsque le concile fut transféré à Florence, saint Marc put exposer la doctrine de l'Orient chrétien. Le débat théologique aboutit à une impasse, et il ne signa pas le décret conciliaire. Les deux délégations ne s'échangèrent pas le baiser de paix. A leur retour à Constantinople, les évêques grecs furent mal accueillis. Saint Marc fut arrêté et mis en résidence forcée dans l'île de Lemnos. Il put cependant revenir dans son monastère pour y rejoindre la paix de Dieu.

jour précédent jour suivant