2 janvier

(6 références)

 

St Basile le Grand (329-379)

fresque, église de Béthanie, Gorze

Né en Cappadoce dans une grande famille de saints, il se lia d'amitié au cours de ces études à Athènes avec St Grégoire de Nazianze. Evêque de Césarée (en 370), grand écrivain, il défendit vigoureusement la foi trinitaire, rédigea des règles monastiques et composa l'une des deux liturgies eucharistiques du rite byzantin.

Il organisa en outre le premier hôpital de l'histoire.

 St Grégoire de Nazianze (329-389)

fresque serbe

Grand ami de St Basile, comme lui il devint évêque (de Nazianze puis de Constantinople) malgré un attrait plus important pour la solitude.

Chassé du siège de Constantinople (qu'on l'avait pourtant supplié d'accepter), il finira sa vie dans la solitude monastique qu'il avait tant désirée, écrivant de nombreux poèmes.

 

Ste Koupaia (VIe)

icône contemporaine

Reine de Bretagne, Sainte Koupaia est la mère de saint Tugdual et de sainte Seve ou Seva. Elle est la patronne de Langoat.

 

St Viance (VIIe)

Originaire de l'Anjou, ses parents étaient serfs. Orphelin à dix ans de père et de mère, il suivit le fils du duc d'Aquitaine qui l'avait recueilli et lui permit d'étudier à l'école épiscopale de Cahors. Mais le duc d'Aquitaine le réclama comme serf et il fut chargé de surveiller les esclaves employés au service des écuries. Ce qu'il fit avec patience et douceur, malgré les coups et les injures qu'il recevait de son maître irascible, en raison de tout ce qu'il donnait aux pauvres. Celui-ci le jeta même longtemps au cachot parce que saint Viance avait refusé d'être marié, en raison de son voeu de célibat. Avec le temps, le maître reconnut les mérites de son serf et oublia tous ses projets de vengeance. Une localité perpétue sa mémoire : Saint-Viance-19230

 Bse Stéphanie (1457-1530)

icône : 25 x 18 cm, 1999

Cette bienheureuse italienne fut tertiaire dominicaine à 15 ans. Elle fonda plus tard un couvent dont elle fut la première abbesse.

Grande mystique, elle fut unie très jeune à la Passion de son Seigneur.

 

St Jean de Constadt (1829-1908) (= 20 décembre calendrier julien)

icône contemporaine

Pauvre villageois de Russie aux moyens limités, il put acceder à la prêtrise après bien des difficultés. Il se dévouera corps et âme pour les paroissiens de sa pauvre église de Constradt. Souvent décrié par sa hiérachie à cause de sa liberté spirituelle, il attirera les foules venues auprès de lui recevoir force et consolation. La liturgie faisait le coeur de son existence, il conseillait la communion fréquente, ce qui était exceptionnel à son époque en Russie.

 

jour précédent jour suivant