12 janvier

(4 références)

 

Ste Tatiana (IIIème siècle)

icône contemporaine

Sainte Tatiana était fille d'un riche et illustre consul romain devenu diacre de l'Eglise, sous le règne de l'empereur Alexandre Sévère (222-235). Dénoncée comme Chrétienne, elle comparut devant le souverain, confessa bravement le Nom du Christ, et lorsqu'on la conduisit dans le temple elle renversa à terre les vaines idoles par le seul pouvoir de sa prière. Les sodats se précipitèrent sur elle avec fureur, la frappèrent au visage, lui déchirèrent les joues avec des crochets de fer; puis, après l'avoir suspendue à une potence, ils lui labourèrent le corps avec des ongles et des peignes de fer, l'outragèrent en lui tondant la chevelure et la jetèrent dans une fournaise ardente. Comme elle restait indemne, ils la livrèrent aux fauves qui n'osèrent pas l'approcher. Finalement, on lui offrit le trophée de la victoire en lui tranchant la tête.

St Benoît Biscop (VIIème siècle)

fresque romane

 

Moine de Lérins, il regagna son pays, l'Angleterre, où il fonda à son tour plusieurs abbayes célèbres. Il fit de nombreux pèlerinages à Rome, d'où il ramenait chaque fois des architectes, des verriers, des musiciens et de nombreux livres qu'il faisait copier, dans un atelier de copistes de l'un ou l'autre de ses monastères. Il voulut que ses moines fussent aussi des hommes de bon goût et des savants. Le grand savant encyclopédiste de son époque, qui était aussi son disciple, Bède le Vénérable, en est un des meilleurs exemples.

St Aelred de Rievaulx (+1167)

 

Originaire du Northumberland, dans le nord de l’Angleterre, Aelred est élevé à la cour d’Écosse, où il noue une solide amitié avec Henry, le fils du roi David. Il poursuit des études à Durham puis revient à la cour en qualité de secrétaire du roi. À l’âge de 24 ans, il décide cependant de quitter sa fonction pour devenir moine à l’abbaye cistercienne de Rievaulx, qui vient d’être fondée dans le Yorkshire. Élu abbé du monastère cistercien de Revesby (Lincolnshire) en 1143, il revient cependant à Rievaulx quatre ans plus tard pour succéder à l’abbé Maurice qui vient de décéder. Sous sa direction, le monastère connaît une grande renommée et attire de nombreuses vocations. Aelred est l’auteur de plusieurs ouvrages mystiques (Traité de l’amitié spirituelle, Miroir de la Charité). Surnommé le « St Bernard du Nord », Aelred décède à l’âge de 57 ans après plusieurs années d’intenses souffrances physiques dues à une maladie des intestins.

Ste Marguerite Bourgeoys (1620-1700)

icône contemporaine

Née à Troyes, Marguerite est la sixième d'une famille de douze enfants. Elle a 19 ans à la mort de sa mère, un an plus tard elle est touchée par la grâce lors d'une procession en l'honneur de Notre Dame du Rosaire et s'inscrit à la Congrégation externe de Troyes. En 1642 elle apprend la fondation de Ville-Marie (Montréal) au Canada et ressent le désir d'une vie missionnaire, quelques années plus tard la Vierge elle-même lui apparaît et lui dit "Va, je ne t'abandonnerai pas". Elle part pour Montréal en 1653 et devient dès lors l'âme de la colonie, elle commence par construire une chapelle dédiée à Notre-Dame du Bon Secours puis ouvre la première école. Par la suite elle fondera une Congrégation externe pour parfaire l'éducation religieuse des femmes et jeunes filles. Sans s’arrêter à la couleur de la peau ni aux origines raciales et sociales des petits Indiens, elle leur vouait le même amour qu’aux enfants des colons. Plus tard, Marguerite comptera des filles d’Iroquois parmi ses religieuses. Peu à peu naît un système scolaire et d'action sociale qui s'étend à tout le pays, ses oeuvres lui vaudront le titre de co-fondatrice de l'Eglise du Canada. Après être allée chercher du renfort en France, la Congrégation Notre Dame reçoit l'approbation de ses Constitutions religieuses en 1698. La fondation achevée, Sœur Marguerite meurt le 12 janvier 1700 laissant 40 religieuses pour poursuivre son oeuvre. Actuellement la congrégation Notre Dame compte plus de 2.600 sœurs.

jour précédent jour suivant