24 février

(4 références)

 

  Invention du chef de St Jean le Précurseur

icône russe, école de Novgorod

Les orthodoxes commémorent aujourd'hui les deux découvertes de la tête de St Jean le Précurseur, au Ve puis au IXème siècle.

 

 St Prétextat de Rouen (+586)

Comme évêque de Rouen, il défend vigoureusement les droits de l'Eglise et dénonce les agissements de la cour royale, en particulier ceux de la reine Frédégonde. Il est violemment persécuté et, compromis avec la cour, le synode des évêques le condamne à sept ans d'exil. De retour sur son siège épiscopal, il adjure de nouveau Frédégonde de changer de vie. Celle-ci, furieuse de son retour et de son ascendant, le fait assassiner pendant qu'il prie au pied de l'autel.

  St Ethelbert (+616)

icône contemporaine

Il fut le premier roi chrétien de Kent. Il était marié avec Berthe la fille du roi des Francs. Il écouta avec bienveillance les paroles de saint Augustin de Canterbury, un des moines qu'avait envoyés le pape saint Grégoire de Rome. Il se convertit et fut baptisé par saint Augustin lui-même qui revenait d'Arles en Provence où il avait reçu la consécration épiscopale. Saint Ethelbert fit bâtir la première cathédrale Saint Paul de Londres.

 

 

 abbé Frantz Stock (1904-1948)

Prêtre allemand, il est nommé en 1934 Recteur de la paroisse allemande de Paris. En mai 1940, il devient aumônier des prisons et à ce titre, visite jusqu'en 1944 plus d'un millier de détenus, ne cessant d'intervenir auprès des autorités allemandes, faisant le lien avec les familles françaises des prisonniers au péril de sa vie. Il assiste les condamnés lors de leur exécution au Mont Valérien ou à Vincennes. Après la guerre, il se portera au secours de ses compatriotes. De 1945 à 1947, il fut ainsi supérieur du "séminaire des barbelés" qui rassemblait plus de 900 séminaristes allemands prisonniers à Chartres. Miné par les épreuves successives, il mourut d'épuisement l'année suivante.

jour précédent jour suivant