11 février

(3 références)

 

N.D. de Lourdes

 

La Vierge Marie est apparue 18 fois à Bernadette Soubirous, entre le 11 février et le 16 juillet 1858, à la grotte de Massabielle, près de Lourdes. Elle demande à Bernadette de devenir sa messagère et de travailler, à sa manière, à la conversion des pécheurs. Elle lui demande d'établir un lieu de prière et de pèlerinage. Aujourd'hui cinq millions de visiteurs, de pèlerins et de malades viennent chaque année, du monde entier, prier Notre-Dame de Lourdes, afin d'obtenir la grâce de la conversion et le soulagement de leurs épreuves.

 

St Séverin (+508)

 

Originaire de la Bourgogne, il entre très jeune au monastère d'Agaune, dans le Valais, où il acquiert rapidement une grande renommée en raison de ses guérisons miraculeuses. Or, le roi Clovis souffre depuis longtemps déjà d'une terrible fièvre qu'aucun médecin ne parvient à guérir. Il fait donc mender notre saint qui, arrivé près du roi, le recouvre de son habit monastique. Instantanément la fièvre tombe. En guise de reconnaissance, il demande simplement la libération de tous les prisonniers de la ville. Malgré les insistances du roi et de la reine Clotilde, qui veulent le retenir à Paris, il préfère retrouver la solitude dans un petit ermitage qu'il se fait construire près de Château-Landon (dans la Seine-et-Marne)

Ste Théodora (+867)

icône contemporaine

L'Eglise orthodoxe fait mémoire de cette impératrice qui convoqua le concile de 843, rétablit le culte des saintes icônes et fixa, au 1er dimanche de Carême, la fête du Triomphe de l'Orthodoxie sur les iconoclastes, ceci au temps où elle fut régente de l'empire. Elle fut une bonne épouse et une bonne souveraine, tempérant par sa douceur et sa patience, la cruauté de Théophile, son impérial époux, qui avait renouvelé avec une violence jamais atteinte la persécution contre les confesseurs de la vraie foi orthodoxe dans le culte des saintes icônes. Régente à la mort de Théophile, elle éleva son fils Michel, qui n'avait alors que 4 ans, puis écartée du pouvoir par ce même fils, Michel II, sainte Théodora passa les dernières années de sa vie dans le monastère de Gastria, où elle avait été contrainte de prendre le voile.

jour précédent jour suivant