11 décembre

(6 références)

 

St Damase Ier (v. 305-384)

St Damase confie la traduction de la Bible à St Jérôme. Miniature

Fils de prêtre et membre du clergé romain par tradition familiale, Damase est élu Pape en 366 dans une époque troublée par les dissensions théologiques et les querelles de partis. On lui opposera même un antipape durant quelque temps. Il soutient la foi en la Trinité que les ariens combattaient. En même temps, il œuvre en faveur de la réconciliation des fidèles que divisaient alors les problèmes de la traduction entre le grec, langue traditionnelle de l'Eglise et le latin, langue populaire qui devenait la langue usuelle de l'Italie. Il aura l'audace de commander à saint Jérôme la traduction latine de la Bible, ce sera la Vulgate. Il organisa le culte des martyrs, nettoya et agrandit les catacombes où ils étaient inhumés et, sur leur tombe, il grave et compose des épigrammes qui font de lui un des premiers poètes latins chrétiens. Il fit écrire sur les murs des catacombes de saint Calixte : "Moi aussi, Damase, c'est ici que j'eusse voulu reposer si je n'avais pas craint de profaner les cendres des saints." et il se fit humblement enterrer dans une église voisine.

St Daniel le Stylite (Vème siècle)

fresque contemporaine, USA

Après St Syméon, son maître, il est le plus célèbre des "stylites", c'est-à-dire des anachorètes dont l'ascèse principale consistait à vivre sur une colonne ("stulos" en grec). Il y passa les trente trois dernières années de sa vie, au bord du Bosphore. Sa colonne était toujours entourée de personnes de toutes conditions venus écouter ses enseignements et conseils.

 

 

St Luc le nouveau Stylite (+979)

fresque contemporaine,

 

Engagé dans l'armée qui défendait l'empire contre le souverain bulgare Syméon, il la quitta pour devenir moine, puis prêtre et il devint aumônier dans l'armée impériale. Après un long temps d'ascèse au monastère du Mont Olympe en Bithynie, il se fixa près d'un oratoire et s'installa sur une colonne dans un lieu désertique. L'évêque lui demanda de se fixer aux abords de Constantinople, ce qu'il fit avec obéissance et il y demeura quarante ans pour la joie de très nombreux fidèles qui, grâce à lui, se repentaient de leurs fautes.

 

 

St Nikon le Sec (+1088)

icône russe, détail

Comme moine du monastère des Cavernes de Kiev, il fut emmené esclave par les Tatars. Il vécut 3 ans en captivité : enchaîné, torturé et tourné en ridcule. Lorsque ses parents apportèrent l'argent pour payer la rançon à son maître, il refusa, disant : "Si le Seigneur avait voulu que je sois libre, Il ne m'aurait pas livré aux mains de ces gens sans loi.'' Un jour, il annonça à son maître que le Christ le libérerait dans les 3 jours. Le Tatar pensait que cela signifiait que son esclave allait s'échapper, alors il lui trancha les tendons sous le genoux. Cependant, le 3ème jour, Nikon était en effet instantanément transporté à Kiev par une main invisible. Après une certaine durée, le Tartar vint à Kiev et reconnu Nikon, son ancien esclave. Il se repentit et fut baptisé. L'ancien maître devint le serviteur et le disciple de son ancien esclave. Nikon fut appelé "le Sec" à cause de la grande austérité de son jeûne corporel, et il fut un grand visionnaire et thaumaturge. Il entra en paix dans le repos du Seigneur le 11 décembre 1101.

Bx Franco Lippi (1211-1291)

Né à Grotton, à proximité de Sienne en Toscane (Italie), il passa sa jeunesse en mauvaise compagnie et devint chef d'une bande de voyous. Fuyant la justice, il rejoignit un groupe de brigands, dont il était le plus criminel. A 50 ans, il devint aveugle, se repentit, se convertit totalement et devint célèbre par l’extrême rigueur de sa pénitence. Il fit le pèlerinage de Compostelle, recouvra la vue, fut absous par le pape Grégoire X, puis il fut accepté chez les Carmes comme religieux frère, à l'âge de 60 ans. Il se signala par sa grande ferveur dans cette vie nouvelle.

Sainte María Maravillas de Jesús (1891-1974)

María de las Maravillas de Jesús Pidal y Chico de Guzman est née à Madrid le 4 novembre 1891. Elle désira dès l'enfance se consacrer à Dieu et commença très jeune à aider avec beaucoup d'ardeur les plus pauvres. Attirée par la spiritualité de sainte Thérèse de Jésus et de saint Jean de la Croix et animée par son amour pour la Vierge Marie, elle entra au Carmel de l'Escurial le 12 octobre 1919. En 1924, elle fonda un monastère de Carmélites déchaussées à Cerro de los Angeles, centre géographique de l'Espagne, à côté du monument consacré au Cœur de Jésus, qui devait être un lieu de prière et d'immolation pour l'Église et pour l'Espagne. Au cours de la persécution religieuse, Mère Maravillas brilla par son esprit de réparation, par sa force, sa sérénité et sa confiance dans le Seigneur. Elle fonda par la suite dix autres Carmels, dans des lieux appartenant à la tradition de Ste Thérèse et de St Jean. Prieure pendant de nombreuses années, elle forma ses consœurs par le témoignage de ses vertus et se distingua par sa vie mystique, son ardeur apostolique et la bonté unie à la fermeté envers celles qui la considéraient comme une véritable mère. Elle mourut au Carmel de La Aldehuela, le 11 décembre 1974.

jour précédent jour suivant