24 avril

(3 références)

 

  St Sabbas Stratilate (+272)

fresque serbe

C'était un officier d'origine gothique, qui fut livré au martyre à Rome sous l'empereur Aurélien avec 70 compagnons, à cause de sa profession de foi au Christ. Il périt noyé.

 

  St Fidèle de Sigmaringen (1578-1622)

Marc Roy est né à Sigmaringen en Souabe (Allemagne). Il étudia d'abord la philosophie et le droit et commença à Colmar une brillante carrière d'avocat. Il l'abandonne à 34 ans pour entrer chez les Capucins de Fribourg-en-Brisgau, se dépouillant de tous ses biens et prenant le nom de Fidèle. En ce temps-là, la réforme protestante s'étendait dans les pays germaniques. Fidèle se lança dans la controverse, par le ministère de la prédication. Sa parole et son exemple gagnèrent de nombreuses conversions. Même les protestants convaincus étaient séduits par ses paroles et l'appelaient "l'ange de la paix". Pendant dix ans, il parcourut ainsi l'Allemagne du Sud, l'Autriche et la Suisse. Il fut finalement victime de son zèle apostolique. Au cours d'une mission dans le canton des Grisons en Suisse, il fut mis à mort par un petit groupe de protestants fanatiques.

  Nicolas Greschny (1912-1985)

autoportrait

Nicolaï Greshny naît en Estonie en 1912 d'un père, diacre, qui bien qu'appartenant à l'église catholique, conserve les coutumes de l'orthodoxie russe, et d'une mère, allemande balte, qui elle-même avait un père allemand et une mère française, descendante des huguenots.
Sa famille fuit en Silésie dès la Révolution Russe de 1917. Il étudie les Beaux-Arts à Berlin, mais après l'arrivée au pouvoir d'Hitler, il s'exile dans plusieurs pays européens avant de terminer ses études de théologie à Bruxelles. L'invasion allemande l'oblige à se réfugier en France à Toulouse puis à Albi. Il s'installera avec sa famille à la Maurinié, à
quelques mètres de la commune de Marsal. Il décorera des églises de la France entière et particulièrement du Tarn comme à Alban, à Vabre ou Pratlong. Nicolas Grescny fut l'héritier d'une lignée ininterrompue de fresquistes, peintres d'icônes, depuis le XVe siècle.

jour précédent jour suivant