19 avril

(3 références)

 

 

St Elphège (+1012)

Fils d’une illustre famille anglaise, il reçoit une excellente éducation puis décide de se retirer du monde et entre au monastère de Derherst. Il passe là plusieurs années puis part s’installer comme ermite près de Bath, dans le Sommerset, et est bientôt rejoint par de nombreux disciples qui souhaitent se placer sous sa direction. Sa renommée s’étant répandue jusqu’à St Dunstan, l’archevêque de Cantorbéry, ce dernier le choisit comme évêque de Winchester. Un peu plus de quatre ans plus tard, les Danois envahissent la contrée et mettent le siège devant Cantorbéry. Notre Saint résiste courageusement, tentant même d’évangéliser ces guerriers barbares, mais sans succès. Capturé, il subit de mauvais traitements puis est emprisonné. Refusant de payer la rançon fixée pour sa libération, il est traîné devant le commandant de la flotte danoise, qui le menace de mort s’il persiste à refuser. L’évêque refuse encore de céder et est finalement exécuté, frappé mortellement d’un coup de hache.

St Vernier (+1227)

St Vernier était le fils orphelin d’un vigneron allemand. Quittant la maison familiale, il se fait engager comme ouvrier vigneron dans une famille juive. A l'âge de 14 ans, revenant de la Sainte Table, trois misérables se saisirent de lui à Oberwesel, l'attachèrent à un pilier la tête en bas, pour lui faire vomir l'hostie consacrée. Mais ils ne le purent, alors ils lui ouvrirent les veines. Son culte passa les frontières, se répandit en Franche-Comté puis en Auvergne. St Vernier est le patron des vignerons de la région de la Franche-Comté, qui ont d’ailleurs fondé une confrérie en son honneur.

St Agathangelos (+1819)

Ses parents étaient fort pauvres. Encore adolescent, il quitta la Thrace natale pour devenir matelot sur un navire de commerce turc. Le capitaine le prit en affection et voulut le convertir à l'Islam, ce qu'il obtint sous la menace. Mais dès qu'il le put, Agathange rejoignit la Sainte Montagne de l'Athos où il fut accueilli comme réfectorier et prit l'habit monastique. Cependant le remords le poursuivait d'affirmer la foi qu'il avait apostasiée. Il s'embarqua pour Smyrne le lundi de Pâques, se présenta devant le tribunal administratif habillé selon le mode des Turcs. Devant le juge, il sortit de son manteau une croix et l'icône de la Résurrection. On le prit pour un fou, mais, comme il persistait, il fut mis en prison, condamné à mort et il fut exécuté. Il avait à peine 19 ans.

jour précédent jour suivant