10 avril

(4 références)

 

 St prophète Ezechiel (VIème siècle av JC)

fresque russe, Volotovo (XIVe)

Il est un des trois grands prophètes et auteur d'un livre canonique de l'Ancien Testament. D'après la tradition, il fut mis à mort pendant la captivité à Babylone, par un juge juif qui était devenu païen. Il aurait été enterré dans le tombeau du patriarche Sem, qui est devenu un lieu de pélerinage chrétien.

 

 St Fulbert de Chartres (+ 1028)

Nous connaissons l'origine germanique de son nom : "Fulc" peuple et "Bert" brillant. Tel fut bien l'évêque carnute, à la fois musicien, savant et hagiographe. On ne sait d'où il vient, mais on sait que Gerbert fut son maître à l'école de Reims. Gerbert devint pape sous le nom de Sylvestre II. Celui qui est le "pape de l'an mille" le fait venir à Rome. Précepteur du fils du roi Hugues Capet, il fonde à Chartres une école appelée à une grande notoriété. On n'y apprend pas seulement la théologie, mais encore la géométrie, la médecine, la philosophie. Nombreux et fidèles seront ses disciples. Le roi le fait nommer évêque de Chartres en 1006. Il sera un évêque consciencieux et intègre, soucieux de l'indépendance de l'Eglise, mais aussi de paix et de concorde dans le respect des personnes. C'est ainsi qu'il cherche à réconcilier le comte de Blois avec le roi de France. En 1020, la cathédrale de Chartres disparaît dans les flammes. Fulbert se démène pour financer la construction d'une nouvelle basilique. La crypte en subsiste encore. Ses dons musicaux furent mis au service de la liturgie et au service du culte marial qu'il contribua à développer, Notre-Dame était souveraine à Chartres.

 Khalil Gibran (1883-1931)

" Si vous voulez connaître Dieu, ne soyez donc pas celui qui résout les énigmes.
Regardez plutôt auprès de vous, et vous Le verrez jouant avec vos enfants. "

Khalil Gibran est né au nord du Liban à Becharre, d'un père maronite et d'une mère grecque melchite catholique. Il est éduqué dans son village en syriaque et en arabe ; souvent il s'enfuit la nuit pour aller rêver dans les grottes. A douze ans, il émigre avec les siens à Boston (USA) ; il retourne à Beyrouth à quinze ans étudier pendant quatre ans au collège de la Sagesse. Il peut ensuite voyager dans les pays alentour. Il aime une jeune fille - amour déçu qui inspirera les Ailes Brisées et le marquera pour la vie. Il revient à Boston et ne retournera plus au Liban. Il souffre. Il médite. A Paris, il découvre Blake et Renan, Nietzsche et Rodin. En 1912 il s'installe à New-York et fonde avec des écrivains une ligue littéraire. Ses chefs-d'oeuvre écrits en anglais comme Le Fou (1918), Le Prophète (1923), et Jésus Fils de l'Homme (1928), connaissent un grand succès, notamment en Amérique. Ils sont traduits en plusieurs langues. Poète vibrant et scandaleux, corrupteur de la jeunesse pour les uns, athée ou mystique prophétique pour les autres, il est enterré dans une grotte au Liban.

Ces textes empreints de symboles et de spiritualité amèneront le lecteur vers ses profondeurs et la sagesse. Il dit de lui même : «Je suis venu afin de vivre dans la gloire de l’Amour et dans la lumière de la Beauté, qui sont les reflets de Dieu...»

 Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955)

A la frontière de la religion et de la science, Pierre Teilhard de Chardin tenta de concilier les deux concepts dans une œuvre très controversée. Lucide sur sa situation, il parcourut le monde à la recherche d’une réponse sur les origines et la finalité de l’humanité. Des monts d’Auvergne aux gratte-ciels new-yorkais, des tranchées de la Première Guerre mondiale à la Chine occupée par les Japon, des falaises anglaises aux rives de la mer Rouge, des forêts d’Asie aux collines d’Afrique du Sud, ce jésuite n’a rien ignoré de ce qu’était demain. Géologue, il a pris au sérieux les travaux de ses collègues sur l’évolution du vivant et s’est intéressé aux traces de nos premiers ancêtres. Religieux et mystique, il a vécu son engagement au sein de la Compagnie de Jésus avec une fidélité sans faille, malgré les sanctions dont il a été l’objet. Aventurier, il a partagé la vie de la Croisière jaune et celle de Henry de Monfreid. Il n’a jamais cessé de chercher à unir sa quête et son intelligence de Dieu avec son amour pour les hommes et les femmes de son temps. L’auteur du Phénomène humain et du Milieu divin, l’apôtre du Point Oméga et d’une Eglise ouverte au monde est parfois considéré comme l’un des prophètes du XXe siècle.

"Puisque, une fois encore Seigneur, non plus dans les forêts de l'Aisne, mais dans les steppes d'Asie, je n'ai ni pain, ni vin, ni autel, je m'élèverai par-dessus les symboles jusqu'à la pure majesté du Réel, et je vous offrirai, moi votre prêtre, sur l'autel de la Terre entière, le travail et la peine du Monde." (Messe sur le monde)

jour précédent jour suivant