11 mars

(4 références)

 

Ste Eunice (1er siècle)

vitrail contemporain

Mère de saint Timothée, mentionnée dans les épîtres de saint Paul et dans les actes des apôtres :
Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée
"J'évoque le souvenir de ta foi sincère : c'était celle de Loïs, ta grand-mère, et de ta mère Eunikè, et je suis convaincu que c'est la même foi qui t'anime aussi."

St Sophrone de Jérusalem (550-639)

fresque contemporaine

Originaire de Damas, rhéteur distingué, Sophrone ne tarde pas à abandonner le monde pour vivre le monachisme. C’est en Palestine, en 634, qu’il fut élu, tout laïc qu’il était, patriarche de Jérusalem, siège qu’il occupa peu de temps, obligé de céder devant l’envahisseur et livrer sa ville sainte au calife Omar en 637. Dés son intronisation comme patriarche, ce juge de la foi rassemble autour de lui un concile appelé à se pencher sur l’unité de la personne dans le Christ. Au cours de sa longue carrière, Sophrone écrit des vies de saints, des poèmes et prononce quelques homélies.

 

St Angus (+824)

icône contemporaine

Ermite irlandais installé dans un premier temps aux abords de la rivière Nore puis plus tard dans la région de Maryborough. Il embrasse ensuite la vie religieuse au monastère de Clonenagh. Sa réputation attire de nombreux disciples qui deviennent frères lai au monastère de Tallaght près de Dublin. Il est l’auteur de plusieurs écrits, dont une version poétique du martyrologue.

 

St Euloge de Cordoue (+859)

 

Très cultivé, il est le fils d'un sénateur de Cordoue, ville dont il devient archévêque. Il a une connaissance approfondie des Saintes Écritures et rédige des règles pour plusieurs monastères de Navarre et de Pampelune. Lorsque les Maures commencent à persécuter les chrétiens (vers 850), il œuvre à soulager les victimes de cette persécution, non sans être lui-même arrêté plusieurs fois pour les mêmes raisons. Il composa une "Exhortation au martyre" pour encourager les chrétiens à affronter l'Islam. Las d'être traités en parias, beaucoup en effet étaient tentés de se convertir à l'Islam. Il fut arrêté après avoir recueilli une jeune musulmane, devenue chrétienne, Ste Léocrice (ou Lucrère) et que ses parents maltraitaient pour cette raison. Il fut fouetté puis décapité. Léocricia montra autant d'intrépidité et fut aussi exécutée.

Il est invoqué par les personnes condamnées qui souhaitent obtenir une grâce ou une remise de peine.

jour précédent jour suivant