20 juillet

(4 références)

 

St Prophète Elie (IXème siècle av JC)

icône : 15 x 12 cm, (2000)

Le prophète Elie, de Tishbé en Galaad, défendit les droits de Dieu devant Achab, roi impie d'Israël. Il annonce la sécheresse pour prix des péchés du roi, et, sur l'ordre de Dieu, se cache au torrent de Kérit dans la solitude, trois années durant. Là, il se tient en présence de Yahvé; il boit au torrent et les corbeaux lui portent sa nourriture. Epris de contemplation et brûlant de zèle, il combat pour le culte du Dieu unique : "C'est Yahvé qui est Dieu !" affirme-t-il avec force devant le peuple, dans le défi qu'il porte aux prêtres de Baal sur le Mont-Carmel. Et Dieu envoie le feu consumer l'holocauste sur le bûcher mouillé. Il annonce la fin de la sécheresse et tandis qu'il est en prière, au sommet du Carmel, une petite nuée se lève de la mer. Voici la pluie bienfaisante. Il fuit la colère de la reine Jézabel pour sauver sa vie. Fortifié par une nourriture mystérieuse, il marche jusqu'à l'Horeb, la montagne de Dieu. Il y est gratifié d'une haute expérience spirituelle intérieure. Sur la parole de Dieu, il retourne pour oindre Elisée comme prophète à sa place. Il est emporté au ciel sur un char de feu.

Ste Marguerite d'Antioche (IVe siècle?)

15 x 10 cm, 2001

Chassée de chez elle pour être devenue chrétienne, elle s'était faite bergère et gardait, ce jour-là, ses moutons près d'Antioche, quand vint à passer le gouverneur Olibrius. Celui-ci tomba aussitôt amoureux d'elle ; " Si elle est libre, je l'épouse, dit-il à son valet ; si elle ne l'est pas, je la veux pour concubine. " Il l'interrogea; elle lui apprit qu'elle était noble, qu'elle s'appelait Marguerite, et se déclara chrétienne. " Les deux premières choses te conviennent, fit-il ; tout est noble en toi, et il n'est pas de perle (margarita) au monde qui t'égale en beauté; mais il est indigne de toi d'adorer un dieu honteusement crucifié. " Ce qu'elle lui dit à l'audience du lendemain l'irrita si fort qu'il lui fit trancher la tête. Une autre légende assure qu'avant d'avoir la tête tranchée, Marguerite fut attaquée par le diable, déguisé en dragon, qui se jeta sur elle et l'avala toute crue. Mais avec une petite croix qu'elle portait toujours, elle lui ouvrit le ventre, en sortit, étrangla l'immonde bête au moyen de sa ceinture, et alla jeter sa charogne à la mer. De fait, nous ne savons rien de cette martyre qui fut si populaire en Europe depuis les croisades, et dont tant de reines, de saintes et de simples chrétiennes ont porté le nom. Nous ne la connaissons que par ce que Jeanne d'Arc a dit d'elle. Sainte Marguerite fut en effet l'une des Voix qui lui parlèrent dès sa treizième année, la guidèrent tout au long de sa mission et l'aidèrent à monter sur le bûcher.

Ste marguerite est fêtée le 17 juillet par les Eglises d'Orient sous le nom de Ste Marina.

St Aurèle de Carthage (+ 430)

Il fut évêque de Carthage de 392 à 430. Pendant tout ce temps, il fut le chef véritable de l'Église d'Afrique qui comptait alors cinq cents évêques. Il la gouverna de manière exemplaire, aidé et conseillé par son grand ami saint Augustin. Saint Aurèle dut réunir plus de trente conciles tant étaient nombreux et turbulents les évêques qui se laissaient aller à des déviances hérétiques. Il présidait le concile convoqué et saint Augustin parlait et définissait la doctrine. Il lui demanda aussi d'écrire un traité à l'usage des monastères afin de contrer les moines qui trafiquaient les reliques des martyrs pour s'en faire de l'argent ou qui taxaient lourdement les fidèles qui venaient les vénérer.

St Ilia (Elie) Chavchavadze (1837-1907)

icône contemporaine

Né en 1837 dans une pieuse famille de Qvareli en Géorgie, il fit tout d'abord de brillantes études à Tbilissi puis à l'uiniversité de Saint Petersbourg. Poète, écrivain et publiciste, il fut un chrétien convaincu, très attaché à la tradition orthodoxe. Il liait ensemble la piété, l'amour désintéressé pour le petit peuple et le patriotisme chrétien. Soucieux de l'éducation chrétienne et spirituelle, il avait un sens profond de la justice. Membre du gouvernement de Géorgie, il milita en faveur de l'abolition de la peine de mort. Ce qui lui attira la haine de beaucoup. Il fut d'ailleurs sauvagement assissiné alors qu'il se rendait dans un petit village de Sugaram. Son culte, en tant que martyr, a été proclamé par le synode de l'Eglise de Géorgie en 1987.

jour précédent jour suivant