19 février

(3 références)

 

  St Archippe (1er siècle)

icône contemporaine

Il était le fils de saint Philémon et disciple de saint Paul qui l'appelait "notre frère d'armes" (Epître à Philémon). Il porta toute la responsabilité de l'Eglise de Colosses. La tradition veut qu'il fut arrêté. Comme il refusait d'offrir un sacrifice à Artémis, ce fut lui qui, mis à nu, fut offert à la déesse de la beauté. Après avoir été flagellé, il fut jeté dans une fosse où, recouvert de terre jusqu'à la ceinture, on le livra alors à des enfants qui, pour s'amuser, le percèrent d'aiguilles et le lapidèrent. C'est ainsi qu'il reçut la couronne du martyre.

 St Conrad de Plaisance (+ 1351)

 

C'est une partie de chasse qui changea la destinée de Conrad, le seigneur de Plaisance en Italie. Un sanglier s'était réfugié dans un fourré, Conrad y fit mettre le feu pour le débusquer, mais un vent violent se leva qui, gagnant de proche en proche, fit de grands ravages. On chercha un coupable et ce fut un pauvre diable qui fut arrêté alors qu'il ramassait du bois mort. Conrad le laissa condamner à mort. Mais sa conscience condamna Conrad qui vint témoigner au procès et obtint le non-lieu. Il lui fallut sacrifier toute sa fortune pour réparer les dégâts. Devenus pauvres, lui et sa femme, décidèrent d'embrasser la vie religieuse, elle chez les clarisses de Plaisance, lui ermite tertiaire franciscain en Sicile, passant les trente-six dernières années de sa vie comme infirmer à l'hôpital de Noto.

  Ste Philotée (+ 1589)

icône contemporaine

Née dans la riche famille des Venizélou, elle fut mariée contre son gré, dès l'âge de douze ans, à un homme dur et violent. Elle supporta avec patience les traits de son humeur et les mauvais traitements. Elle en fut délivrée par sa mort trois ans après. Avec la fortune familiale, elle ouvrit un monastère à Athènes distribuant sans compter des aumônes aux pauvres. Elle accueillait, au mépris des dangers de représailles, les captives chrétiennes qui s'étaient enfuies de chez leurs maîtres turcs pour préserver leur foi et leur vertu. Elle fut arrêtée et emprisonnée dans un sombre cachot. Libérée grâce à l'intervention des autorités grecques locales, elle fonda un deuxième monastère. Les Turcs l'envahirent et la maltraitèrent si cruellement à coups de bâtons qu'elle mourut des suites de ses blessures.

jour précédent jour suivant